A la faveur de la constitution de 1989, un foisonnement sans précédent du phénomène associatif devait voir le jour aux débuts des années 1990, qui a investi pratiquement tous les domaines d’activité. Déjà en 2001 l’on comptait plus de 800 associations nationales et plus de 60 000 associations locales. Selon le ministère de l’intérieur le nombre d’associations recensé en 2010 aurait atteint 85 000 associations, pour atteindre en 2015 le chiffre de 108940 associations dont 48957 soit 44.94% ont été déclarées conformes à la réglementation et ont reçu leur agrément. Le nombre total des associations enregistrées sous la typologie « Arts et Culture » est de 13134 soit 12.06% du nombre total des associations enregistrées au ministère de l’intérieur.

Alger vient en première position avec 1182 associations, suivie de Tizi-Ouzou avec 1027 associations. Adrar en 3ème position avec 770 associations. Bejaïa en 4ème position avec 661 associations. Enfin Oran et Batna en 5ème et 6ème position avec respectivement 595 et 533 associations. Les autres wilayas suivent avec moins de 400 associations.  

La Loi relative aux associations intervenue en 1990 (Loi n° 90-31) puis celle de 2012 (Loi n° 12-06 du 12.01.2012) ont permis aux associations de bénéficier éventuellement de subventions de l’Etat, de la wilaya ou de la commune.

A ce titre, le ministère de la culture a institué une commission chargée de l’octroi d’aides et de subventions aux associations à caractère culturel et artistique conformément au cahier des charges arrêté à cet effet et sur la base d’un contrat-programme qui définit les droits et obligations des associations qui postulent pour une subvention. 

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *