La Bibliothèque nationale algérienne est considérée comme banque centrale pour l’information nationale, et un organisme culturelle, scientifique et universel qui conserve la mémoire de la nation et assure la collecte du patrimoine écrit, manuscrit et audiovisuel, ses missions sont importantes, prévues à l’article 4 du décret exécutif n ° 93-149 du 2 Muharram en 1414 correspondant au 22 Juillet, 1993, portant statut de la Bibliothèque nationale algérienne

La Bibliothèque nationale d’Algérie, se distingue des autres institutions culturelles, de par ses missions qui lui sont assignées en vertu de la législation, et de son expérience dans le livre, les connaissances, la recherche et la préservation du patrimoine national des manuscrits contre la détérioration, afin de le préservé pour les générations futures. Elle possède des collections de valeur dans le domaine culturel, scientifique et patrimoine, elle a contribué à l’émergence de générations de penseurs, des innovateurs, scientifiques et des politiciens

Parmi les principales missions de la Bibliothèque nationale algérienne 

  1. Elle est chargée de collecter systématiquement, traiter, conserver en permanence les documents soumis au dépôt légal et appliquer la législation y afférente
  2. Attribuer aux documents publiés sur le territoire national la codification prévue dans le cadre des accords internationaux

Dans ce contexte, la Bibliothèque nationale algérienne est considérer comme centre de dépôt référentiel pour chaque livre , périodique , publication ou tout autre document crée en Algérie, conformément à l’ordonnance n ° 96-16 du 16 Safar 1417 correspondant au 2 Juillet 1996 relative au dépôt légal et le décret exécutif n ° 99-226 en date du 24 Joumada II en 1420 correspondant au 4 Octobre, 1999, fixant les modalités d’application de certaines dispositions de l’ordonnance n°96-16 du 16 Safar 1417 correspondant au 2 juillet 1996 relative au dépôt légal qui permet à la Bibliothèque Nationale de jouer pleinement son rôle, dans la collecte et la préservation du patrimoine national aux générations actuelles et futures

 

Le dépôt légal est une procédure obligatoire à toute personne physique ou morale ayant une production intellectuelle ou artistique destiné au public (article 2 du décret cité ci-dessus)

 

Dépôt légal a pour objet 

  1. La collecte, la protection, et la conservation de la production intellectuelle et artistique
  2. l’élaboration et la diffusion des bibliographies et des listes de documents ;
  3. de permettre la consultation des documents objet du dépôt légal. (Article 4 du décret cité ci-dessus)

Le dépôt a un caractère conservatoire et n’affecte pas les droits de propriétés des auteurs et producteurs des œuvres déposées (article 6 du décret cité ci-dessus)

 

L’histoire de la Bibliothèque nationale d’Algérie

L’objectif principal de la création d’une bibliothèque à Alger pour recueillir et conserver tous les documents saisis par l’occupation coloniale de l’Algérie après l’année 1830, le ministre de la guerre a chargé M. Adrian Berbrugger de fonder et gérer la Bibliothèque Nationale d’Algérie, Le 13 Octobre, 1835

Le premier siège de la BNA était dans une maison Boulevard PUTIN, puis déplacé vers une maison à de Bab El oued, et en 1838 a été transféré à la caserne « des janissaires » située à Bab Azzoune et s’y installa pendant dix ans. Deux grandes salles ont été attribuées à la BNA et au nouveau musée, et à partir de cette date est devenue bibliothèque et musée d’Algérie

Au cours de cette période, le fond documentaire s’est enrichi progressivement, grâce aux : dons, confiscations manuscrits et les envois du ministère français de la guerre, vu l’accroissement des collections de la bibliothèque, et que la caserne n’est moins conforme aux exigences de la bibliothèque, elle a été installée dans une maison privée

En 1863 la bibliothèque a été transférée au siège de Mustafa Pacha, Palais situé rue «Emil Maupas» l’un des plus beaux fleurons de l’architecture Moresque islamique du18ème siècle. Le premier étage était réservé à la Bibliothèque, le second pour le musée. En 1890, élaboration d’un décret séparant la bibliothèque du musée

Malgré les beautés architecturales et décoratives du palais, ce dernier ne répondait aux exigences d’une bibliothèque nationale, les chambres sont exiguë, le manque de salles de lecture, les mauvaises conditions de conservation, l’humidité qui menacent les manuscrits et les précieux livres rares, les galeries et les couloirs du palais sont étroits et constituent un handicap au travailleurs de la Bibliothèque, les salles réservées à la conservation des livres sont devenues insuffisantes pour réceptionner le grand nombre de collections acheté dans le cadre de l’acquisition de livres, et la difficulté de procéder à l’application du décret relative au dépôt légal

En 1947, que fut décidé la construction d’une bibliothèque moderne répondant aux exigences spécifique sur des normes scientifiques, qui sera la première bibliothèque sur le continent africain et le monde arabe, comparable aux bibliothèques d’ingénierie mondiales. En 1958 la Bibliothèque Nationale d’Algérie s’installe dans son nouveau bâtiment conçu sur les hauteurs de la capitale

La superficie totale de la bibliothèque est de 4800 mètres carrés, elle dispose de trois salles de lecture : la salle principale, et deux autres latérales. Les magasins de stockage sont répartis sur six niveaux pour 1.200.000 volumes. Les caractéristiques de ce bâtiment sont comme suit 

1/salles de lecture d’une capacité de 312 places 

 

2/ Les magasins : répartis sur six(06) niveaux

3/ La capacité de stockage est de : 1.200.000 volumes

4/ La salle des catalogues d’une capacité de 98 m²

5/ La salle d’exposition d’une capacité de 195 m²

 

La bibliothèque a été caractérisée par son architecture tel un bijou précieux sur le continent Africain, et une destination pour les visiteurs et les touristes, tandis que son fonds documentaire a été d’intérêt pour de nombreux scientifiques, philosophes et intellectuels qui étaient venus pour la science et la connaissance. Elle occupe une place importante parmi les bibliothèques nationales dans le monde arabe et les bibliothèques en Afrique du Nord

Après l’indépendance, M. Mahmoud Agha Bouayad a été le premier directeur de la Bibliothèque nationale d’Algérie, étant le premier bibliothécaire algérien, le colonialisme l’a désigné pour être à la tête de cette institution, afin dégeler et organiser le fonds arabe. La Bibliothèque nationale est devenue l’une des bibliothèques les plus importantes du pays, elle s’est chargée d’encourager la lecture

23 ans Après l’indépendance, que fut initié le projet de construction d’un nouveau bâtiment de la Bibliothèque nationale algérienne conformément aux normes et modalités mondiale, dans le domaine des bibliothèques et de l’information

 

Le nouveau siège de la Bibliothèque nationale algérienne

En 1984, le projet de construction du nouveau siège Bibliothèque nationale algérienne a commencé, la zone d’El-Hamma Située au sud de la capitale fut choisi pour la réalisation de cet édifice, ce choix a été déterminé dans le cadre de la politique culturelle et urbaine visant à déplacer certaines fonctions vitales dans cette localité pour qu’il devient un pôle distinctif, d’autant plus que sa position particulière offre une vue sur la mer et jouxtant le jardin d’essai. Et dans le but de choisir la meilleure conception d’ingénierie pour cet édifice culturel, un concours national et international a été organisé en 1984 par le Ministère de l’Urbanisme, la construction et le logement, le projet a été entamé à partir de 1986 jusqu’à la fin de l’année 1994

Le 1er Novembre 1994 et à l’occasion du quarantième anniversaire du déclenchement de la guerre de libération, le nouveau bâtiment a été inaugurer et ses espaces ne furent ouverts au grand public que le 16 avril 1986,le «Hall des manuscrits et des livres rares” réservé aux chercheurs, et en 1998 les salles de la Bibliothèque Nationale d’Algérie fut ouverte au grand publique

La superficie du bâtiment de la Bibliothèque nationale d’Algérie est de 67.000 m² répartis sur 13 étages, dont six étages réservés au stockage (magasins) de plus de dix millions de documents, et les sous-sols aux ateliers techniques. Elle compte parmi les bibliothèques nationales les plus importantes du monde, construites dans la période (1980 et 2000).Elle a une capacité d’accueil de 2 300 lecteurs à la fois, dispose de hautes technologies modernes pour la préservation des documents, la restauration, le traitement et la reliure, aussi de nouveaux mécanismes d’entretiens spécifiques de l’immeuble et d’un système informatisé relatif au déplacement des documents depuis et vers les étagères

  

Missions de bibliothèques nationales d’Algérie 

Le présent décret exécutif n ° 93-149 du 2 Muharram 1414 correspondant au 22 Juin 1993 modifié et complété, susvisé, portant statuts de la bibliothèque Nationale, en particulier l’article 04qui définit les vocations de la Bibliothèque nationale de 

  1. collecter, conserver, communiquer le patrimoine culturel national Quels qu’en soient les supports, et d’assurer une ouverture sur le patrimoine universel
  2. Appliquer la loi du dépôt légal, publier la bibliographie nationale et développer le centre bibliographique National et les banques de données bibliographiques nationales
  3. gérer le système international de codification, la bibliothèque nationale jouera le rôle de l’agence nationale de codification internationale du livre
  4. rassembler, conserver, entretenir, classifier, évaluer, et élaborer des index pour les différents types de documents relatifs au patrimoine national, en particulier, et le patrimoine arabo-islamique et humanitaires en général
  5. Mettre à la disposition des utilisateurs, et notamment des chercheurs, la documentation et les moyens matériels susceptibles de faciliter leurs activités
  6. contribuer au développement de la bibliothèque et le service de l’information au niveau national
  7. Procéder à des échanges de documents, et d’informations scientifiques et techniques avec les bibliothèques et les institutions scientifiques nationales et étrangères
  8. Procéder à l’élaboration un index national unifié, et définir des normes nationale relatives aux bibliothèques et l’information

 

Parmi les services que la Bibliothèque nationale d’Algérie met à la disposition des chercheurs et des étudiants sont 

  1. Prêt interne des livres, des différentes collections et documents
  2. Prêt des livres externe
  3. l’Accès aux manuscrits et livres rares
  4. Prêt entre bibliothèques
  5. Organiser des Stages pour les étudiants de bibliothéconomie et autres services disponibles en ressources humaines et matérielles

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *